Mobilisations éditoriales

Qu’est-ce qu’une mobilisation éditoriale ?

C’est un temps fort “produit” qui intègre éditorial, visibilité-communication, web et glocal. 

Table ronde à Taizé - Août 2015

En termes de contenu antenne, une mobilisation éditoriale se joue à 4 niveaux :

  • Programmes nationaux : émissions dédiées à la thématique de la mobilisation (émissions habituelles de la grille et/ou émissions spéciales)
  • Glocal dans le programme national : modules produits par les locales pour la programmation nationale (ex : moi protestant = portraits de protestants produits par 10 radios pour le mois d’octobre)
  • Glocal dans le programme local : séquences locales toutes le même jour à la même heure sur le même thème (éventuellement)
  • Local : à chaque radio de réfléchir à ce qu’elle peut produire pour son antenne dans le cadre de chacune des mobilisations éditoriales. 
Les mobilisations éditoriales peuvent être de diverses envergures. Nous recevons de nombreuses sollicitations et devons faire des choix (choisir les mobilisations et choisir la dimension que nous leur donnons). Pour plus d’efficacité en termes d’impact, nous faisons le choix d’insister sur une (ou deux) mobilisation(s) par mois + une mobilisation annuelle. D'autres mobilisations d'envergure plus modeste sont prévues.



Mobilisations en cours ou à venir

  • Mobilisation annuelle synode jeunes
Tout au long de l’année 2017-2018, RCF accompagne le cheminement vers le synode des jeunes, avec une programmation dédiée. Un dimanche par mois de 20h30 à 22h, une émission est produite par une locale et le natio, avec toujours la même trame. Plus d’infos ici 

Enregistrement de l'émission QTC à Angers - janvier 2018 

Autre éléments de programmation : émissions                   "Témoin" (portraits de jeunes) et couverture actu des           événements qui jalonnent le chemin vers le synode.
  • Cinquantième anniversaire de l'assassinat de Martin Luther King
Des détails ici

  • Mai 68
Une émission "Les racines du présent" a déjà été proposée par Frédéric Mounier le 19 mars, la semaine où l'on commémorait la naissance du mouvement de 22 mars, jour où Daniel Cohn-Bendit et 150 étudiants ont occupé la fac du Nanterre. Ce moment peut être considéré comme le début des événements de Mai 68. Une programmation plus développée est prévue tout au long du mois de mai. 

Des détails ici 

Pour la programmation locale, à chacun de voir comment couvrir cet anniversaire en mettant l'accent sur ce qui s'est passé dans sa région. Plusieurs ouvrages paraissent sur Mai 68 dans différentes villes et régions de France.